ACCOMPAGNER UN ENFANT DE LA RUE

Le « parrainage d’accompagnement » permet de renvoyer un enfant vivant dans la rue auprès de sa famille et de le scolariser.

Nous mettons un point d’honneur à l’accompagnement des enfants qu’importe les conditions dans lesquelles ils évoluent. Nous faisons tout ce qui est en notre pouvoir pour proposer aux enfants une alternative au choix d’une vie dans la rue sinon de l’éliminer en leur offrant notamment un refuge, un toit, de quoi se nourrir et surtout la possibilité d’étudier.

Notre objectif avec ces enfants est de les raccompagner auprès de leur famille.
Notre démarche habituelle est la suivante :

♦ Établir un contact avec l’enfant lorsqu’il vit dans la rue
♦ Établir une relation de confiance avec l’enfant, apprendre son histoire, connaitre ses besoins
♦ Consulter son dossier normalement déjà existant chez notre partenaire le Samu Social
♦ Organiser des visites de l’enfant dans nos locaux pour constituer un deuxième dossier
♦ Entrer en contact avec la famille de l’enfant afin de connaitre leur point de vue face à la situation

En cas de souhait de la part de l’enfant d’un retour en famille, nous contactons celle-ci à nouveau afin de connaître son avis quant à cette décision.

Lorsque le retour est désiré par les deux parties – enfants et parents – le parrain ou la marraine intervient afin de financer sa réinsertion familiale.

Le parrain ou la marraine verse un don pour l’enfant, celui-ci permet de mener à bien les actions suivantes :

1 – Le retour de l’enfant vers sa famille

RUBRIQUE

MONTANT
Fcfa Euro
Achat de vêtements, chaussures, trousse de toilette complète (savon, brosse à dent, dentifrice) et sac à dos 50 000 76
Prise en charge médicale 5 000 8
Achat de médicaments 20 000 30
Transport de l’enfant jusque dans sa ville d’origine (cas où ville d’origine Brazzaville) 15 000 23
Transport aller-retour du membre AfricaCare accompagnant l’enfant jusque dans sa ville d’origine 30 000 46
Diner la veille du départ, petit déjeuner le matin du départ et gouter pendant le trajet pour l’enfant et l’accompagnateur AfricaCare 10 000 15
Transport aller-retour de la station de bus jusqu’au foyer de l’enfant 10 000 15
Logement de nuit de l’accompagnateur AfricaCare dans la ville d’origine de l’enfant 25 000 38
Autres charges (transports, achat de nourriture et eau tout au long du travail avec l’enfant avant son envoi vers sa famille) 15 000 23
TOTAL FRAIS 180 000 274

 

2- Une fois l’enfant de retour dans sa famille, nous prenons en charge :

RUBRIQUE MONTANT
Fcfa Euro
L’inscription scolaire pour l’année démarrante 100 000 152
L’achat des fournitures et d’uniformes scolaires 75 000 114
Aide éducative nécessaire pour combler le retard accumulé par l’enfant non-scolarisé pendant un certain temps 90 000 137
TOTAL FRAIS 265 000 404

Finalement, deux semaines après son retour au domicile familial, nous organisons un repas dans son foyer et apportons à la famille un approvisionnement en denrées alimentaires non-périssables (TOTAL FRAIS=50 000 fcfa ou 76€). Cet évènement a pour but de célébrer le retour en famille mais aussi à faciliter la transition, et à soutenir la famille de charges supplémentaires. Nous profitons aussi de cette occasion pour discuter de l’évolution des relations.

Il y’a trois options :

  1. Soit le parrain/la marraine contribue à l’accompagnement d’un enfant – plusieurs versements de différents individus en faveur d’un enfant.
  2. Soit le parrain/la marraine prend en charge l’accompagnement complet de l’enfant
  3. Soit le parrain/la marraine verse une somme mensuellement, trimestriellement, semestriellement ou annuellement à travers laquelle nous prenons en charge le retour en famille de plusieurs enfants.

Nous n’intervenons que sur une période définie de deux mois afin de laisser les responsables légaux de l’enfant récupérer la place qui leur revient, et ainsi ne pas trop interférer dans les relations familiales.

Non. Le fait d’insister sur les responsabilités parentales est la raison pour laquelle nous ne proposons pas de « parrainage » à juste titre pour les enfants de la rue retournés en famille. Nous estimons qu’un parrainage s’établit plutôt lorsque l’enfant vit dans un institut et non en famille. C’est pourquoi ce que nous proposons est un parrainage d’accompagnement.

Nous offrons la possibilité d’un placement en internat. Nous travaillons alors avec le Samu Social qui nous redirige vers leurs partenaires notamment le Centre pour mineurs de MvouMvou et le Centre pour mineurs de MvouMvou de fond Tiétié.

Le centre pour mineurs de MvouMvou offre un logement et une scolarité aux enfants internes et un repas midi aux enfants externes.

Le centre pour mineurs de fond Tiétié offre une scolarité aux enfants internes et un diner de soir aux enfants externes.

Dans les années à venir, nous souhaiterions aussi intervenir au niveau de ces centres afin d’améliorer les aménagements de leurs bâtiments, en attendant l’implantation d’internats AfricaCare.

Nous communiquons au parrain/à la marraine toutes les informations relatives à l’enfant parrainé pour d’éventuels contacts et rencontres avec ou sans nous.

Pour les parrains et marraines à l’étranger nous pouvons organiser des meetings skypes à la demande. Nous pouvons également faire parvenir des photos et/ou vidéos messages de l’enfant.

Un parrain/une marraine est en droit d’entrer en contact avec la famille et l’enfant afin de s’assurer que son aide porte bien ses fruits et constater la bonne évolution de l’enfant. Il/Elle peut aussi se rendre dans nos locaux pour analyser le dossier de son filleul.