PARRAINER UN ENFANT TRAVAILLEUR / VULNÉRABLE

Le parrainage permet de scolariser l’enfant, de le soigner, de le nourrir mensuellement lui et sa famille, et de le replacer dans un milieu où il pourra s’épanouir intellectuellement et socialement. 

Nous souhaitons offrir la chance à des enfants qui doivent travailler pour survivre d’avoir de quoi se nourrir et surtout de bénéficier de la possibilité d’étudier.

Nous établissons sous forme de parrainage une aide auprès d’enfants privés d’une réelle enfance :

♦ Les enfants qui errent toute la journée à travers la ville à la recherche d’argent pour pouvoir se nourrir, tout en poussant sur chaise roulante leur parent handicapé
♦ Les enfants qui vivent chez leurs grands-parents démunis
♦ Les enfants qui se trouvent dans l’obligation de travailler pour subvenir aux besoins de leur famille
♦ Les enfants victimes de guerres
♦ Les enfants souffrant de traumatismes dû à un viol ou à d’autres formes de violences

La prise en charge comprend les soins médicaux, l’inscription scolaire de l’enfant ainsi qu’une aide mensuelle en denrées alimentaires pour la famille.
Seuls les individus âgés de 0 à 18 ans présents à compter du jour où AfricaCare intervient, peuvent bénéficier du parrainage.

Le montant des denrées est basé sur les dépenses alimentaires d’un foyer composé de deux adultes et de deux enfants à charge.

Le parrain ou la marraine verse une cotisation mensuelle, trimestrielle, semestrielle ou annuelle pour l’enfant, cette somme servira à payer :

♦ Les soins médicaux et l’achat de médicaments ;
♦ L’achat de vêtements, chaussures, trousse de toilette, et sac à dos ;
♦ La scolarité de l’enfant : inscription à l’école, achats des fournitures et uniforme scolaires ;
♦ L’aide éducative nécessaire pour combler le retard accumulé par l’enfant non-scolarisé pendant un certain temps ;
♦ L’approvisionnement mensuel en denrées alimentaires à remettre à la famille.

L’enfant dans un contexte familial difficile, représente une main-d’œuvre facilement exploitable. Replacer l’enfant dans un système éducatif sans aide à la famille, équivaudrait à priver celle-ci de son unique source de revenus. Ainsi, nous nous proposons comme alternative et déchargeons l’enfant de cette lourde responsabilité.

La famille et l’enfant choisissent l’option de logement la plus adaptée à leur situation. L’enfant peut soit rester dans sa famille et cette dernière conserve toute responsabilité sur lui, soit placé en internat auprès de nos partenaires.

En effet, nous offrons la possibilité d’un placement en internat, soit auprès d’orphelinats, soit auprès de centres pour mineurs. Dans ce dernier cas, nous travaillons avec le Samu Social qui nous redirigent vers leurs partenaires notamment le Centre pour mineurs de MvouMvou et le Centre pour mineurs de MvouMvou de fond Tiétié.

Le centre pour mineurs de MvouMvou offre un logement et une scolarité aux enfants internes et un déjeuner aux enfants externes.
Le centre pour mineurs de fond Tiétié offre une scolarité aux enfants internes et un diner aux enfants externes.

Dans les années à venir, nous souhaiterions aussi intervenir au niveau de ces centres afin d’améliorer les aménagements de leurs bâtiments, en attendant l’implantation d’internats AfricaCare.

Nous communiquons au parrain/à la marraine toutes les informations relatives à l’enfant parrainé pour d’éventuels contacts et rencontres avec ou sans nous.

Pour les parrains et marraines à l’étranger nous pouvons organiser des meetings skypes à la demande. Nous pouvons également faire parvenir des photos et/ou vidéos messages de l’enfant.

Un parrain/une marraine est en droit d’entrer en contact avec la famille et l’enfant afin de s’assurer que son aide porte bien ses fruits et constater la bonne évolution de l’enfant. Il/Elle peut aussi se rendre dans nos locaux pour analyser le dossier de son filleul.